Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon

Carnet de voyage Vietman : Hô-Chi-Minh-Ville

29 janvier 2013 , Dans : Vietnam , Avec : 11 Commentaires
0

Appelée Saïgon jusqu’en 1975, Hô-Chi-Minh-Ville, située dans le delta du Mékong, est la plus grande ville du Vietnam et son poumon économique.

Durant notre voyage au Vietnam, nous ne serons restés au total qu’une journée à Saigon, une matinée au lendemain de notre arrivée, après un long voyage de plus de 20h et une demi-journée le dernier jour avant de rentrer en France. Nous ne sommes pas fans des grosses villes et préférions privilégier les petites villes et la campagne où nous nous sentons beaucoup mieux.

Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon

 A voir, à faire Hô-Chi-Minh-Ville

  • Faire un tour au marché Ben Thanh
  • Se balader dans la rue des antiquaires
  • Visiter le musée des souvenirs de la guerre
  • Visiter le palais de la réunification (si vous n’avez rien d’autre à faire, une visite guidée s’impose sinon cela n’a pas vraiment d’intérêt… Nous y avons fait un tour car nous passions par là. C’est gratuit.)
  • Voir les bâtiments coloniaux :
    • La cathédrale Notre-Dame en briques rouges
    • La poste centrale dont la charpente métallique fut conçue par Gustave Eiffel
    • L’hôtel de ville
  • Découvrir la cuisine vietnamienne en mangeant au resto Nha Hang Ngon, qui se trouve dans une ancienne demeure coloniale.

Arrivée et découverte de l’ancienne Saïgon

Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon

L’arrivée dans le centre de Saigon le samedi soir était hallucinante, nous avons découvert en taxi les centaines de scooters roulant collés serrés entre eux et avec les voitures. Des couples, des amis, des familles, des enfants, des bébés se trimbalent sur les 2 roues, le moyen de transport le plus utilisé au Vietnam ! Et tout cas ce ballet semble orchestré au millimètre près ! Zen attitude, pas une ride d’inquiétude qui ride le front des conducteurs, les 2 roues roulent tous à la même allure, autour de 40km/h, parfois à contresens, se coupent la route dans les intersections, se croisent à gauche et à droite mais ça marche ! Un vrai bordel organisé !

Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon

Arrivés à l’hôtel que nous avions réservé en ligne (le seul de tout le séjour), nous prenons une douche et ressortons dans l’air chaud et humide de la ville qui n’est plus aussi agitée qu’à 20h, il est 22h, les vietnamiens vont aller se coucher. Nous faisons un petit tour et rentrons nous coucher, la fatigue du voyage prend le dessus et nous avons besoin d’une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain matin, nous nous levons assez tôt pour visiter, avant de reprendre l’avion pour Hanoi.
Premier jour au Vietnam : nous découvrons donc la circulation folle, les maisons tubes, les fruits exotiques, la difficulté pour traverser les rues sans se faire écraser, la cuisine vietnamienne, le contact des vietnamiens avec les touristes : vendeurs, conducteurs de cyclo-pousse nous sollicitent souvent,…

Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon

Nous nous baladons à l’aide de la carte du Lonely, pour découvrir les principaux monuments. En longeant le parc, des jeunes collégiens nous interpellent pour une interview, pour leur cours d’anglais je suppose. Ils sont amusés et amusants, les questions qu’ils nous posent dans un anglais hésitant sont « Where do you from », « What’s your name », « How many time do you stay in Vietnam/Saigon », « How do you find vietnamese people ». On a même droit à un enregistrement sur un téléphone portable et une photo ! ;)

Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - Maison tube Vietnam

La rue des antiquaires

Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - La rue des antiquairesHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - La rue des antiquairesHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - La rue des antiquaires

La cathédrale Notre-Dame

En voyant cette cathédrale, implantée dans la capitale économique du Vietnam, je me serais crue en France et plus précisément à Toulouse, dont les briques rouges m’ont fait penser aux églises et cathédrales de la ville rose ! Vestige de l’époque coloniale, elle s’élève sur cette place où le trafic ne cesse jamais et côtoie l’immeuble moderne du Diamond Plaza ! Tous les matériaux furent importées, dont les briques rouges fabriquées à… Marseille !

Nous avons profité du spectacle que nous offrait les jeunes mariés, qui étaient nombreux à poser pour les photos, non pas devant la cathédrale Notre-Dame mais sur la route ! Beh oui tant qu’à faire !

Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - La cathédrale Notre-DameHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - Les jeunes mariés à la cathédrale Notre-DameHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - La cathédrale Notre-DameHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - La cathédrale Notre-Dame

Le marché Ben Thanh

Nous découvrons le marché Ben Thanh où de nombreux étals et boutiques variés proposent des vêtements et de l’alimentaire. La chaleur est étouffante, les allées entre les boutiques de tissus et vêtements sont minuscules et les sollicitations des femmes incessantes « Buy something », « Look my shop », certaines me touchent et m’attrapent le bras, je leur fais comprendre de s’arrêter là… Il est inconcevable au Vietnam qu’un touriste puisse se balader dans un marché ou jeter un oeil dans un boutique, comme ça, pas forcément pour acheter… Ils n’ont pas pigé qu’on a plutôt envie de fuir face à leurs sollicitations parfois très insistantes, mais bon pour eux touriste=monnaie !

Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - Marché Ben ThanhHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - Marché Ben ThanhHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - Marché Ben ThanhHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - Marché Ben Thanh

Le musée des souvenirs de guerre

Appelé à l’origine « Maison des Crimes de Guerre de l’Impérialisme Américain et du Gouvernement Fantoche [du Sud Vietnam] », puis « Musée des Atrocités Américaines », puis « Musée des Crimes de Guerre Américains et Chinois », le « Musée des Souvenirs de Guerre » est l’un des musées les plus visités du Vietnam. Autrefois c’était le siège de l’US Information Service.

Musée des souvenirs de guerre à Saïgon

La visite a été très éprouvante, j’ai été vraiment bouleversée et profondément dégoûtée devant les horreurs commises par les américains. Même si je connaissais l’histoire de la guerre du Vietnam, de par les films et les photos de guerre qui m’ont marqué, voir de façon aussi brute cette réalité par des clichés très forts, les armes et les engins exposés, les chiffres incroyables des bombardements, les cages des prisonniers, les tortures utilisées contre eux, les crimes de guerre, les conséquences des agents chimiques sur les humains,… retourne vraiment l’estomac.

Le musée des souvenirs de guerre à SaïgonLe musée des souvenirs de guerre à Saïgon

Dans la cour, les chars, avions, munitions et hélicoptères de l’armée américaine sont exposés. A l’intérieur, le musée est composé de plusieurs étages avec des salles thématiques :

  • la salle des Vérités historiques
  • la salle des Victimes de la guerre
  • la salle des Conséquences de l’agent Orange
  • la salle des Photographes de guerre

La visite de la salle de l’agent orange était insoutenable et je n’ai pas pu contenir mes larmes devant les photos de ces enfants et adultes déformés par les agents chimiques déversés par les américains, dont l’agent orange. C’est un herbicide qui a été créé par la multinationale Monsanto et utilisé pour dessécher la forêt et débusquer les ennemis qui s’y cachaient.
Ils ne ressemblent plus à des humains et sont complètements déformés, on voit des bébés, des jumeaux et des foetus dans des bocaux déformés, atrophiés…

La salle des photos prises par les photographes de guerre regroupe des clichés très forts montrant des civils, des soldats de l’armée américaine et du Vietcong, dans des situations de peur, de danger, de mort,… Les photos sont incroyables et font froid dans le dos mais montrent la guerre sur le terrain, la réalité…
Des moments figés dans le temps mais vivants car on ressent une très vive émotion en les regardant… J’ai été stupéfaite par le travail des photographes et des reporters de guerre, je salue leur courage, ils sont allés sur le terrain, se sont mis en danger, ont vécu et photographié cette guerre pour la montrer au monde entier, certains au péril de leur vie.
Qui n’a pas été bouleversé devant le célèbre cliché de Phan Thi Kim Phuc, brûlée au Napalm, immortalisé par Nick Ut.

Phan Thi Kim Phuc

Une immense tristesse, un sentiment de dégoût et de colère m’ont envahi durant la visite. Toutes ces vies gâchées, ce peuple traumatisé par l’atrocité et la barbarie de cette guerre monstrueuse. On se demande comment les survivants, les générations qui ont suivi ont pu se reconstruire avec une histoire aussi douloureuse…

Si vous passez par Saïgon, je vous conseille de vous y rendre même si la visite vous remue, pour les plus sensibles et les enfants, ne visitez pas la salle des conséquences de l’agent orange.

Hô-Chi-Minh-Ville, une ville moderne constrastée

Nous avons été étonnés de la modernité de la ville, des immenses tours sont en construction, des boutiques de luxe à faire pâlir de jalousie celles de nos villes européennes, de larges avenues,…
Nous nous attendions à ce que le vieux quartier soit beaucoup plus grand mais il ne reste pas grand chose du vieux Saigon et la modernité fait table rase du passé… Toutefois vous pouvez voir les contrastes saisissants vieux/moderne d’un quartier à l’autre…

Hô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne SaïgonHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - Hôtel de villeHô-Chi-Minh-Ville, l’ancienne Saïgon - Poste centrale

Je n’ai pas trouvé trop de charme à la ville, j’ai apprécié les quelques rues arborées, les vieilles maisons, les bâtiments coloniaux et les vieux quartiers qu’il reste, mais en dehors de cela, la grandeur de cette métropole, la pollution, la chaleur moite et la circulation m’ont plutôt poussé à vouloir la quitter au plus vite…

Notez cet article

Partager
Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
  1. C’est vrai que ce Musée des souvenirs de guerre doit être éprouvant à découvrir… mais tellement incontournable.

      • Mon petit nuage
      • 30 janvier 2013

      Très dur oui…

      • Claire
      • 19 avril 2015

      Je parcourais par hasard votre blog, dont les photos sont d’ailleurs très belles mais je tiens à faire part de quelques remarques concernant le musée de la guerre. Il semble que vous ayez été profondément choquée par les « atrocités commises par les Américains ». Des atrocités ont eu lieu, des innocents ont payé le prix fort. Personne, malheureusement, ne peut le nier. Mais il est nécessaire, indispensable, de ne pas avoir une vision manichéenne de la guerre du Vietnam qui fait sans cesse l’objet d’interprétations erronées et d’explications simplificatrices. Je ne veux pas faire l’apologie des Américains mais je tiens à rappeler que les communistes sont loin, très loin d’avoir les mains propres. Je suis moi-même vietnamienne et ma famille a vécu la guerre. Je suis formelle: les communistes ont commis des horreurs sans nom à l’encontre de leurs propres compatriotes. Enterrer des personnes jusqu’au cou et faire passer un tracteur dessus… et ça vient ensuite dénoncer les atrocités commises des Américains! Mais bien sûr, tout cela est soigneusement dissimulé et le musée ne consacre aucune salle aux exactions perpétrées par les communistes. On atteint le paroxysme de l’hypocrisie avec la « salle des Vérités historiques ». Il semble que la « vérité » soit ici toute relative…
      Gardons à l’esprit qu’il y a toujours plusieurs versions des choses.
      La guerre du Vietnam est un drame. Personne, que ce soit un Américain ou un communiste, ne peut prétendre être complètement innocent.
      Conservons notre sens critique, ne soyons pas naïfs, ne soyons pas manipulés à notre insu par une propagande déguisée.

    • Mon petit nuage
    • 30 janvier 2013
    Répondre

    Ah bon ? moi j’ai préféré Hanoï de loin, qui a conservé un vieux quartier très animé et charmant. ;)

  2. Répondre

    C’est perturbant car c’est très occident et orient en même temps ! superbes photos en tout cas :)

      • Mon petit nuage
      • 22 février 2013

      Merci ;)

  3. Répondre

    C’est anachronique en effet cette cathédrale ! Je ne connais pas du tout le Vietnam, merci pour la découverte, même si tu n’as pas trop aimé cette ville !

    • Mon petit nuage
    • 22 février 2013
    Répondre

    Disons que c’est la ville que j’ai aimé le moins apprécié, trop de tout (bruit, monde, circulation,…). Je dois continuer les billets pour la découverte du Vietnam : Hanoï, Sapa, la baie d’Along, Hué, Hoi An,… Faut que je m’y mette sérieusement ;)

    • Mélanie
    • 20 février 2016
    Répondre

    Bonjour,
    Vivant à Saigon, je comprends que les gens qui ne font que visiter la ville aient du mal à l’apprécier ou se sentent vite oppresser. Ici tout va à 1000 à l’heure. Mais c’est ce qui fait le charme de Saigon. Il se passe toujours quelque chose, on a toujours quelques choses à faire, un quartier à découvrir, un verre à aller voir dans un des milliers des cafés/bars sympas de la ville. Pour ne pas étouffer, rien de mieux que de prendre de la hauteur, et d’aller sur un des nombreux rooftops de la ville, qui offrent une vue à couper le souffle. Ou encore aller lire un livre dans un des parcs du centre-ville, où très souvent des étudiants vietnamiens nous abordent pour parler anglais avec nous.
    Mais je comprends aussi que les touristes préfèrent Hanoi. Le centre ville est plein de charme et le traditionalisme de la ville colle mieux avec l’image que ce font les occidentaux d’une ville vietnamienne.

    • Bonjour Mélanie et merci pour ton message. Je n’ai même pas pensé au rooftop durant notre séjour. Il faut dire qu’on a eu un peu de mal à s’acclimater à la chaleur et à trouver des endroits paisibles. On s’était quand même posé dans un jardin tellement qu’on était gluant et accablé par la chaleur ;)

    • Vietnam Original Travel
    • 1 juillet 2016
    Répondre

    Vos photos sont vraiment très belles !
    Ho Chi Minh peut beaucoup jouer sur ce coté ancien vs nouveau !
    C’est dommage que vous cette ville ne vous ait pas transporter plus que ca, peut être une prochaine fois ?

ECRIRE UN PETIT MOT...

Johanna

Blogueuse lifestyle - Community manager & Rédactrice web

Une fille rêveuse, les pieds sur Terre, la tête dans les nuages... Sur mon blog, je partage mes envies, mes passions, mes inspirations, mes coups de coeur, mes voyages et ma vie de maman à Lyon. Bienvenue sur Mon petit nuage !

Vous êtes ici :

C’est du passé !

Au jour le jour