Quel lait choisir pour un bébé prédisposé aux allergies ?

Quel lait choisir pour un bébé prédisposé aux allergies ?

25 janvier 2016 , Dans : Kids , Avec : 2 Commentaires
0

Le lait maternel permet de réduire les risques d’allergies chez le bébé mais pour les mamans qui ne veulent ou ne peuvent pas allaiter leur bébé, ou qui choisissent un allaitement mixte, Aptamil propose une gamme de laits hypoallergéniques.
Un procédé via hydrolyse permet de diminuer l’effet allergisant des protéines de vache de ces laits HA.
 Ces derniers sont destinés aux bébés qui présentent un terrain allergique mais qui ne sont pas allergiques aux protéines de lait de vache. Dans ce cas, il faudra trouver une autre alternative avec votre pédiatre.

20 à 30% des nourrissons présentent un risque allergique, les antécédents familiaux sont en partie responsable.
Pour connaître le risque allergique chez votre bébé, vous pouvez faire le test des allergies, en répondant à 4 questions. J’ai fait le test et le risque d’allergie est très élévé pour Noah.

Risques d'allergie de bébé

Petite, j’ai été asthmatique, j’étais allergique aux poils de chat, à la poussière, aux acariens. Aujourd’hui, il m’arrive de temps en temps d’avoir des rhinites allergiques, la dernière allergie s’est déclenchée en septembre avec l’ambroisie. C’était l’horreur !
Mon chéri a également souvent des réactions allergiques : nez bouché, gorge qui gratte, yeux larmoyants,..  Il a fait un test l’année dernière chez l’allergologue et il souffre d’allergies croisées : acariens, poils de chats,… 

Noah développera certainement des allergies plus tard. 
Nourrisson, il a été diagnostiqué intolérant aux protéines de lait de vache, il avait de l’eczéma, et présente encore aujourd’hui des sécheresses cutanées.

Sur Aptaclub j’ai appris qu’on parlait d’allergie aux PLV et d’intolérance au lactose. Alors que la pédiatre m’avait parlé d’intolérance aux PLV… C’est ce qui est marqué dans le carnet de santé de Noah.
L’allergie à la protéine de lait de vache suscite une réponse du système immunitaire d’une personne à des protéines alors que l’intolérance au lactose c’est l’incapacité de le digérer.

Les symptômes d’allergie aux PLV listés sur Aptaclub sont exactement ceux que Noah présentait. Ses problèmes de digestion ont duré jusqu’à la diversification alimentaire.

• L’apparition d’éruptions cutanées (comme l’eczéma)
• Un refus de boire le lait
• Des pleurs fréquents
• Une irritabilité durant la journée
• De la diarrhée
• Des selles molles
• Des maux de ventre
• Des gaz
• Des reflux gastriques
• Des ballonnements

La pédiatre à l’époque m’a assuré que Noah était intolérant et non allergique, alors qu’elle n’a jamais proposé de faire un test…
Ce qui est étrange c’est que Noah n’a plus eu ses symptômes à partir de la diversification alors qu’il continuait à boire du lait, à moindre quantité cependant. Alors est-ce qu’une allergie peut s’atténuer ou était-ce seulement une intolérance qui a diminué avec la diversification ?

Maintenant tout est rentré dans l’ordre et je suis soulagée. Heureusement à ce jour, il n’a jamais eu de réactions allergiques liées à la nourriture et ne semble pas être allergique aux poils de chat. Heureusement pour Fifi ;)

Votre bébé est-il prédisposé aux allergies ou allergique ?

Partenariat blog

Quel lait choisir pour un bébé prédisposé aux allergies ?
4.67 3 votes

Partager
Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
    • Lexie
    • 28 janvier 2016
    Répondre

    Votre bout de chou était probablement un bébé RGO (reflux gastronomie œsophagien). Le reflux est dû à une béance du cardia (le clapet qui normalement empêche les remontées entre l’estomac et l’œsophage). La position verticale évite les remontées, c’est pour cela que ça s’améliore lorsque bébé tient assis, puis debout. L’alimentation étant plus épaisse à partir de la diversification, cela aide aussi.
    II est normal d’être irritable et de pleurer lorsqu’on a l’œsophage irrité par les remontées acides. Le refus du lait aussi, puisque boire entraîne les régurgitations, et donc les irritations.
    Certes, 40% des RGO sont d’origine allergique, mais dans plus de la moitié des cas, c’est purement mécanique, et tout rentre dans l’ordre vers 1 an lorsque le cardia arrive à maturité. Et forcément si bébé est du genre hypertonique, ça favorise d’autant plus les remontées. Je dis cela car j’ai lu dans un autre billet que Noah avait besoin d’être apaisé par des couleurs pastels ;)
    En tout cas, je suis maman de deux puces RGO, et pour ma 1ère qui était hypertonique, c’était vraiment plus dur à gérer.

    • Alexia, je viens aussi de répondre à ton commentaire sur l’article des problèmes de digestion.
      Les pédiatres m’affirmaient pourtant que mon bébé n’avait pas de RGO. Déjà que j’avais l’impression d’être folle et mauvaise mère, ces docteurs me faisaient sombraient un peu plus dans la solitude, l’impuissance et la dépression en me disant cela. Il est certain que Noah souffrait et je regrette de ne pas avoir davantage suivi mon intuition mais j’étais fragile, fatiguée et je manquais de confiance dans mon nouveau rôle de maman.

ECRIRE UN PETIT MOT...

Johanna

Blogueuse lifestyle - Community manager & Rédactrice web

Une fille rêveuse, les pieds sur Terre, la tête dans les nuages... Sur mon blog, je partage mes envies, mes passions, mes inspirations, mes coups de coeur, mes voyages et ma vie de maman à Lyon. Bienvenue sur Mon petit nuage !

Vous êtes ici :

C’est du passé !

Au jour le jour