Noah, 3 ans

Noah, 3 ans

14 février 2017 , In: Kids , With: 18 Comments
0

Vous ne m’entendrez pas dire « 3 ans déjà ! « , comme pourrait le souffler d’autres personnes, ma mère ou ma belle-mère, parce-que sincèrement ces 3 années, je les ai senties passer ! Si vous me suivez depuis quelques temps déjà, vous devez savoir que le quotidien avec Noah est loin d’être un long fleuve tranquille… 
Il y a 2 ans, je mettais un mot dessus après avoir vécu une première année très difficile avec mon fils. Il faisait parti des 10% de BABI (Bébé Aux Besoins Intenses), je vous en avais parlé dans cet article. Vous aviez d’ailleurs été nombreuses à réagir, au fait où sont les commentaires des papas ? J’aimerai bien les lire aussi ;)

Noah n’a pas vraiment changé, même si il y a eu de réelles améliorations dans la vie quotidienne. Mais il reste très énergique, je parle d’hyperactivité même si ma pédiatre m’a affirmé qu’il n’était pas hyperactif. En même temps, elle ne le voit que 2 fois par an… Nous, on vit avec lui tous les jours !
Quelques jours d’accalmie nous font toujours espérer qu’il va se calmer mais c’est souvent de courte durée… Je crois que maintenant je suis consciente qu’il ne changera pas, même si les proches nous font toujours espérer (ce qu’ils ont fait durant ces 3 dernières années, « tu verras quand il va grandir ça ira mieux »…). La pédiatre m’a d’ailleurs dit qu’il ne changera pas et qu’il faudrait le « nourrir » en permanence…

Noah, 3 ans

Pendant longtemps, je ne comprenais pas pourquoi il était comme ça, surtout avec nous car avec la nounou et ses grands-parents, il est différent. Comme si il ne s’autorisait à être une tornade qu’avec nous. Peut-être parce-que la nounou et ses grands-parents l’occupent tout le temps à plein temps. Mais sa grand-mère est tout de même épuisée au bout d’une semaine passée avec lui !
Je m’interrogeais sur ma responsabilité en tant que parent, en tant que maman. Souvent, je me demandais si je faisais mal les choses. Pourtant ce n’est pas faute de le cadrer, de le punir quand il faut, j’essaie souvent de le canaliser, je joue avec lui mais je lui demande aussi de jouer tout seul quand je dois faire autre chose.

Il est toujours en demande, toujours en mouvement, j’ai dit à mon homme qu’il fallait mettre des limites, car Noah n’est jamais fatigué et si on ne l’arrête pas, il nous bouffe. Notre jauge d’énergie est toujours très basse et celle de Noah toujours très haute ! Il nous aspire notre énergie, comme je dis c’est un petit vampire énergétique !
Alors certes, mon enfant n’est pas malade et en bonne santé mais sérieusement il faudrait tout un village pour l’élever (proverbe africain).

Noah a toujours son petit caractère, mais cela je ne le découvre pas, je l’ai vu dès bébé. Il est toujours aussi hyper énergique, hypersensible, hyper fatiguant quoi ! C’est un casse-cou, une tête brûlée, bien souvent il n’écoute pas mes mises en gardes jusqu’à ce qu’il se fasse mal. 
Il est très résistant, il se cogne partout, tombe, mais pleure rarement pour les maux physiques et il ne marque pas, pourtant il se met de sacrés coups ! L’autre jour, il a quand même réussi à renverser son mini chariot plein de courses au supermarché et est tombé avec, alors qu’il était à l’arrêt ! Les gens semblaient surpris, mais moi j’ai l’habitude maintenant. J’ai juste peur qu’un jour il se fasse vraiment très mal…

Paradoxalement, il a une sensibilité à fleur de peau, il pleure souvent car il ne contrôle pas ses émotions, ses frustrations et ses contrariétés. Il peut encore avoir des réactions disproportionnées, on essaie d’anticiper et de comprendre comme on peut et de lui parler beaucoup… L’avantage c’est que maintenant je le connais très bien, je sais faire la différence entre une angoisse et un caprice et je suis habituée à ses réactions, alors j’arrive à le calmer désormais.
Il peut encore hurler de toute son âme et il se calme plus vite quand on l’apaise et qu’on le réconforte. Ce qu’on n’a pas toujours fait puisqu’on était nous même au bout du rouleau, fatigués et découragés. En ce moment, j’essaie de lui apprendre à respirer profondément après une crise de pleurs.

Il aura quand même fallu attendre 2 ans et demi / 3 ans pour ne plus avoir de crises de pleurs au quotidien !
Noah supporte maintenant quand on lui met les chaussures et le manteau le matin, il ne dit plus « c’est serré », ne hurle plus quand on lui rince la tête, ne pète plus un plomb si j’appelle l’ascenseur avant lui, ou lors d’une visite chez le médecin ou pour une simple coupe de cheveux chez le coiffeur…
Sincèrement l’année dernière, j’étais à bout avec les crises à répétition de Noah, ma jauge de patience était vide, je ne souhaitais qu’une chose, c’est qu’il grandisse ! Même mon chéri qui est plus patient que moi en avait ras le bol.
La fatigue et le stress accumulés durant ces dernières années m’ont fait perdre quelques kilos. Depuis que je suis maman, je n’ai plus le même sommeil ni le même appétit. Noah lui a un super appétit, et je ne vais pas m’en plaindre, c’est la seule chose sur laquelle il n’est pas difficile !

Sa crise du terrible two a commencé autour des 18 mois et s’est terminé vers 2 ans et demi quand il a commencé à bien parler. Le fait qu’il puisse s’exprimer et échanger avec nous a désamorcé bien des situations où auparavant il aurait explosé.
Même si il est toujours aussi énergique, il ne fait plus ses crises quotidiennes qui nous minaient le moral. Il comprend, on le comprend, on fait même des blagues, il semble capter le second degré mais pas toujours !
J’ai d’ailleurs fait une mauvaise blague l’autre jour en lui disant qu’il ne venait pas au restaurant avec nous et ses yeux se sont tout de suite embués de larmes… Je m’en suis voulue, je marche sur des oeufs avec lui et je sais maintenant que je ne peux pas toujours faire des blagues.

Il cherche souvent à être le centre de l’attention, coupe maintenant la parole à moi ou son père et dit « maman arrête de discuter » parce-que monsieur veut dire quelque chose ! 
D’ailleurs, cela va mieux avec son papa, il y a eu une période où il n’y en avait que pour moi, il rejetait son père.
Il nous répond et on le remet bien souvent en place. J’hallucine complètement, il n’a que 3 ans et il répond comme un ado, il fait son caïd !
Je ne peux pas parler au téléphone sans qu’il fasse le fou ou qu’il répète tout ce que je dis. Je ne parle pas des Skype que je fais avec ma famille, il ne tient pas en place, court, fait le fou sur le canapé, nous monte dessus,… Ça part tout le temps en vrille !

Il suit mes moindres faits et gestes, « maman t’es où ? », « maman qu’est-ce que tu fais ? », « maman je peux t’aider ? ». Il veut m’aider quand je passe l’aspirateur, lave la baignoire, monte une machine, fais la cuisine ou un gâteau,… En plus de me ralentir, ça ne me rend pas toujours service ! Mais cela part d’un bon sentiment, alors je le laisse m’aider. Il m’aide même pour les cartons du déménagement ! 
Il est très curieux, volontaire, s’intéresse à beaucoup de choses, écoute nos conversations, fait des réflexions rigolotes ou surprenantes. C’est sûr qu’avec Noah, on ne s’ennuie pas ! 

Hypersensible et introverti comme moi, il peut être extraverti quand il est avec des personnes qu’il connait, qu’il est à la maison mais peut aussi être introverti avec les inconnus, à l’extérieur, dans des situations inconnues,.. 
Il va être timide avec des personnes inconnues et a toujours besoin d’un petit temps d’adaptation, même si il a pris un peu plus d’assurance depuis qu’il sait bien parler.

Noah, 3 ans

Il est malin comme un singe, têtu comme une mule, a une mémoire d’éléphant, il est étonnant, passionné, drôle, attentionné, empathique. Il est enfin câlin pour notre plus grand bonheur. Pendant très longtemps, quand il était nouveau-né jusqu’à environ 18 mois/2 ans, il ne supportait pas les câlins et les contacts trop serrés. Maintenant il nous demande des câlins et des massages !

Il aime chantonner des petites comptines et chansons, il a une voix toute fluette, une voix d’ange… quand il ne pleure pas !
A partir de 18 mois, il jouait beaucoup avec ses petites voitures, mais depuis l’été dernier, il ne joue plus trop avec. Il ne sait plus s’occuper tout seul, il veut souvent qu’on joue avec lui. Depuis qu’il a eu des jeux de société à Noël, il ne nous lâche plus. 

Niveau sommeil, ses besoins diminuent puisque parfois il s’endort tard le soir, 21h30 ou 22h… Il nous fait ça depuis le début de l’année. A la maison, il fait des siestes plus courtes, on a demandé à la nounou de raccourcir la sieste à 1h30/2h mais elle ne veut pas le réveiller… Encore une prise de tête à gérer dans ma vie de maman déjà compliquée…
Car lorsqu’il dort 3h chez elle, on le récupère hyper requinqué et excité, puis le soir c’est la croix et la bannière pour qu’il se couche… La pédiatre a confirmé qu’on devait diminuer le temps de sieste. Et cet asticot ne dort qu’1h à 1h30 quand il est à la crèche ou à la maison.
On fait tout pour le fatiguer, les journées glaciales cet hiver ne nous ont pas permis d’aller au parc, alors forcément à la maison, il va courir dans tous les sens. Il me fait tourner la tête, vraiment !

Le grand défi des prochaines semaines / mois sera l’apprentissage de la propreté. Monsieur porte toujours des couches et les quelques essais sans étaient vains puisqu’il ne demande même pas le pot. Si on lui propose le pot, il fait pipi, sinon il ne demande pas. Pour le reste, il préfère aller se cacher dans un coin ou sous la table et sans rien dire fait son affaire. J’essaie par tous les moyens de lui expliquer qu’il faut faire sur le pot, il ne veut rien entendre, il m’a dit l’autre jour « mais je sais pas faire caca ! ». Quel culot ! Monsieur a une motricité exceptionnelle depuis qu’il a 8 mois, il crapahute dans tous les sens, ride sur son trottinette depuis qu’il a 18 mois mais pour la propreté il fait son gros bébé ! Chez la nounou, c’est le plus grand, donc il ne peut pas suivre l’exemple et il ne va à la crèche qu’une fois par semaine.

Noah, 3 ans

Il va encore grandir et s’affirmer davantage, si j’avais pu le faire rentrer à l’école à 3 ans, cela aurait été un timing parfait. Je le sentais prêt. Cela l’aurait peut-être un peu canalisé. 
J’espère qu’il sera propre pour sa rentrée à l’école en septembre prochain ! Il me dit déjà qu’il ne veut pas aller à l’école, ça promet… 

Noah, 3 ans
4.7 3 votes

Partager
Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
  1. Répondre

    Eh bien, quel quotidien intense…!
    En tout cas, il est vraiment magnifique ce petit, même si en image, on n’imagine pas forcément tout le mouvement qu’il y a derrière! :)

    Bon courage, petit à petit…

    • Esco
    • 15 février 2017
    Répondre

    Bonjour. Lorsque je lis votre description de Noah, je vois mon petit Eliott qui a tout juste 7 mois et qui comme Noah est hypertonique, hurle à défaut de parler … marche déjà depuis qlqs jours lorsqu’on lui prend les mains , est incapable de lâcher maman et ce même du regard …..
    oh mince ce que je redoutais vous le relaté, en effet je pensai qu’en grandissant nous parviendrons à canaliser son énergie et ses demandes mais il semblerait que je fasse faute route aggggg
    Comme vous nous sommes épuisés , autour de nous tout le monde pense que notre fils est capricieux , râleur et pleure bcp bcp . Mais ils ne savent pas pfouuuu nous avons un
    BABI !!!!!! Alors non ses sœurs n’étaient pas intenses . Merci merci pour votre témoignage car lorsque l’on a un BABI on se sent seule et incomprise .
    À. Bientôt

  2. Répondre

    Même si mon petit n’a que (bientôt) 1 an, je me retrouve dans de nombreux points…je me demande souvent si ce n’est pas un BABI. pareil une hyperactivité sans cesse, qui m’épuise…tout le monde dit que c’est une période et que ça va passer. Même si j’aime mon fils à en mourir, j’espère que cette période passera, qu’il saura un jour s’occuper tout seul, parce que je ne peux plus ni cuisiner, ni regarder la tv, ni RIEN.

    • Audrey
    • 15 février 2017
    Répondre

    Alors là, je suis sciée : MAman d’un Noah qui va avoir 3 ans dans quelques jours, j’ai l’impression de lire la description de mon fils à quelques détails près !
    C’est fou ! Je vous souhaite bon courage, c’est dur, fatigant, mais ça vaut la peine.

    • Marie
    • 15 février 2017
    Répondre

    J ai l impression qu enfin quelqu un pourrait me comprendre… Enfin une maman qui décrit ce que je vis exactement au quotidien… Mon Oscar aura bientôt 4 ans. Et c est le même….. Mais c est mon 3 ème, et je n en peux plus… Je suis sur les rotules!!!!!

  3. Ben voilà…tu as tout dit!! J’ai exactement le même à la maison et il a 3 ans et demi!! Tout ce que tu décris c’est fou!!! On vient de déménager et mon p’tit mec voulait faire tous les cartons à ma place… Comme tu dis, on ne s’ennuie pas mais on s’épuise… Surtout que notre cher loulou d’amour nous fait la misère la nuit aussi…3 ans et demi de réveils nocturnes incessants. Bon courage! On n’est pas seules.. Au plaisir de lire tes prochains articles!!

    • Amne Lie
    • 15 février 2017
    Répondre

    Je me retrouve dans votre article complètement je suis maman d un petit Martin qui a le meme comportement débordant d énergie veut tout contrôler il a aujourd hui 4 ans. c est un petit garçon également hyper sensible mais surtout très intelligent . Je vous souhaite bon courage

  4. Répondre

    C’est troublant parce que je lis ici quasi mot pour mot le portrait de mon fils qui a aujourd’hui 3 ans et demi et qui m’épuise par son besoin d’activité et ses colères extrêmes. Il va à l’école, ça lui a fait beaucoup de bien mais on en fait les frais à la maison. Notre fils serait précoce, ce qui expliquerait pas mal de choses. Bon courage pour la suite

  5. Répondre

    Je trouve ça très salvateur de lire que la mater ce n’est pas que du bonheur. Je vous souhaite bien du courage et toujours plus d’amour pour affronter le quotidien

    • Aurélia
    • 27 mars 2017
    Répondre

    A la lecture de votre article, j’ai pensé à la précocité et une personne en commentaire également. Peut-être une piste à creuser…
    J’ai découvert par hasard la précocité de mon deuxième enfant à l’âge de 6 ans, et cela a permis de mieux comprendre (et de mieux accepter aussi) son comportement. Très sensible, besoin de toujours faire quelque chose (je le pensais hyperactif mais non)…
    Bonne continuation

    • Bonjour Aurélia, cela ne m’étonnerait pas qu’il soit précoce, car j’ai remarqué depuis qu’il est bébé qu’il est différent et semble toujours en avance sur son âge, sauf pour la propreté !
      Avez-vous des pistes, des conseils pour gérer la précocité de votre enfant ? Merci !

    • Caroline
    • 28 mars 2017
    Répondre

    En lisant votre article j’ai l’impression que vous parliez de mon fils en beaucoup de point. Il a 2ans et 3 mois. C’est une vraie tornade. Tous le temps en mouvement. Veut tous le temps que je joue avec lui (je vis seule avec lui). Il crie beaucoup. C’est une vraie tête de mule n’en fait qu’à sa tête ect ect …
    Depuis peu, il me réclame des câlins alors qu’il y a 1 an ne restait pas dans mes bras.
    C’est très fatiguant en plus de gérer le quotidien …

    • Bonjour Caroline, je ne peux que compatir, je sais que c’est épuisant de vivre avec un enfant tornade, il faut sans cesse les canaliser, les recadrer,… car ils dépassent souvent les bornes et testent beaucoup ! Je vous souhaite plein de courage ! J’espère que vous pouvez compter sur des amis ou de la famille pour faire des pauses…

    • Selille
    • 24 avril 2017
    Répondre

    Bonsoir. Je découvre votre (très beau !) blog ce soir et, en lisant, votre article sur Noah, cela m’évoque aussi la piste d’une possible précocité (à laquelle je suis sensibilisée par mes deux enfants). Vous trouverez des informations très intéressantes sur le site enfantsprecoces.info.
    Concernant la gestion difficile de l’hypersensibilité, un livre notamment m’a beaucoup aidée : « Parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent ».
    Autre petit partage d’expérience : si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à confier de temps en temps Noah à des amis ou de la famille (pour un après-midi détente, ou qqs jours de vacances). C’est vraiment important de pouvoir souffler pour recharger les batteries et mieux se retrouver ensuite !
    Bonne continuation à tous les 3 !

    • Bonjour Céline, merci pour votre message. Je vais regarder le site et commander le livre.
      Pour souffler, effectivement je le laisse de temps en temps à ma belle-mère, j’aimerai avoir une mamie à Lyon, ce serait plus simple pour le laisser plus souvent ;) Merci, bon courage à vous aussi.

  6. Répondre

    Article plein de sincérité et d’amour!

  7. Répondre

    Je laisse rarement de commentaire, et pourtant cela me semble nécessaire ici. Mon petit grand de 4 ans ressemblait beaucoup à cet autre « petit grand ». Cette première année de maternelle a fait apparaître beaucoup de démons chez lui, et un comportement très difficile à gérer pour les maitresses, pourtant très bienveillantes. Le mot « précocité » a été posé, et j’ai à ce moment là beaucoup lu, me suis beaucoup renseignée. Ce qui en ressort c’est que au plus tôt on le sait, au mieux c’est. La première année de maternelle peut être dévastatrice pour ces petits gars, savoir pourquoi et appliquer les bonnes méthodes (différentes d’avec d’autres enfants) permet de limiter la casse. Dans mon cas, cela aurai peut être évité les mois de phobies scolaires, les cauchemards, et autres réjouissances… Bref, tout ça pour dire que si vous avez un doute, ou si en première année de maternelle son comportement change brutalement sans raison, faites le tester!

    • Merci pour votre témoignage, comment avez-vous su pour votre fils, êtes-vous aller voir un pédopsy pour faire un test ? C’est clair que j’appréhende un peu la rentrée, j’espère que tout se passera bien pour Noah, je ne sais pas trop comment il va réagir et se comporter à l’école…
      Heureusement que la maitresse est à l’écoute de votre fils et que maintenant ça se passe mieux, enfin j’imagine non ?
      Je n’ai pas encore lu de livres sur la précocité, si vous en avez à me conseiller, n’hésitez pas.

ECRIRE UN PETIT MOT...

Johanna

Social Media Manager - Rédactrice web freelance

Une fille rêveuse, les pieds sur Terre, la tête dans les nuages... Sur mon blog, je partage mes envies, mes passions, mes inspirations, mes coups de coeur, mes voyages et ma vie de maman à Lyon. Bienvenue sur Mon petit nuage !

Bons plans

Vous êtes ici :

Au jour le jour